Archives mensuelles : décembre 2012

Les cinq familles viennent d’emménager

Les cinq familles accueillies dans le village d’insertion d’Hellemmes viennent d’emménager sur le terrain du Parc Engrand. C’est un très grand soulagement pour elles comme pour tous leurs soutiens. Nous tenons aujourd’hui à remercier les 1 400 signataires de notre pétition de soutien, citoyens d’Hellemmes et d’ailleurs, mais aussi les centaines de personnes qui ont pris le temps de discuter avec nous, au sortir d’un métro ou à l’entrée du marché d’Hellemmes, quelle que soit leur position sur le projet.

Nos remerciements vont en particulier :

  • au maire d’Hellemmes, Frédéric Marchand, pour sa détermination dans ce dossier, ainsi que tous les services de la mairie,
  • ainsi qu’aux associations qui accompagnent depuis plus de deux ans ces familles, en premier lieu, l’Atelier Solidaire, tous ses bénévoles, ainsi que Yann Lafolie, son président.

Enfin, merci à tous ceux qui ont distribué des tracts (près de 5 000 dans les boîtes aux lettres et dans les rues de notre ville) et dialogué avec la population, qu’il pleuve ou qu’il vente.

Aujourd’hui, nous sommes heureux que ces cinq familles ne vivent plus sous tente, alors que l’hiver est là, et que cet emménagement se soit bien passé. Nous serons attentifs à la réussite du projet : la scolarisation de tous les enfants devrait bientôt être effective et une vraie démarche d’insertion va être engagée avec ces familles par l’Areas. Nous mettrons nous aussi en place des actions concrètes, en complémentarité avec le CCAS, d’autres associations d’Hellemmes et l’Atelier solidaire. Enfin, l’aménagement du site reste à terminer : pour les familles comme pour le voisinage, nous demandons que les lieux soient rendus plus agréables (avec une clôture au lieu du talus de terre actuel et de la végétation) et, surtout, que les mobil-homes promis soient installés le plus rapidement possible.

Nous pensons aussi aux personnes qui étaient installées près de l’église Notre-Dame-des-Victoires et qui n’ont pas pu rejoindre le village d’insertion, faute de place. Nous pensons à toutes les familles qui vivent dans des conditions précaires sur le territoire de notre ville, notamment au chemin Napoléon. Le village d’insertion d’Hellemmes est un beau projet, adapté à l’échelle d’une commune, mais ce ne sera qu’une goutte d’eau si Hellemmes est la seule à se mobiliser. Nous continuons à demander qu’une solution régionale soit envisagée par les élus locaux et la préfecture et que la circulaire interministérielle du 26 août soit pleinement appliquée. Si chaque ville de LMCU s’engageait comme le fait aujourd’hui Hellemmes, ce serait déjà un grand pas en avant.